Tout ce qu’il faut savoir sur le compost

terre de composte
  • . Seau à compost avec filtres à charbon anti-odeurs
    Ce compost vous permettra de trier au mieux vos déchets. Petit et compact il est s'intégrera parfaitement dans votre intérieur. Sans sacs il est pratique d'usage. Ce bac composteur sera votre meilleur allier pour le compost. Les 2 filtres à charbon intégrés au couvercle permettent de contenir les odeurs dans le seau à compost.
  • Alfalfa Luzerne pellets 5 kg TERRALBA engrais vert thé compost oxygéné paillage
    Neuf: Pro
  • Seau à compost avec filtres à charbon
    Réduisez vos déchets et faites un geste pour l'environnement grâce à ce seau à compost avec filtres à charbon anti-odeur ! En fibre de bambou biodégradable, ce seau est respectueux de l'environnement et recyclable. Ainsi, vous pourrez jeter vos restes alimentaires dedans pour ensuite les déposer au compost. Dans le couvercle se trouvent 2 filtres à charbon pour contenir les odeurs du seau.  D'une capacité de 4,5 L, il n'est ni trop petit ni trop grand pour intégrer un petit coin de votre cuisine. Il sera facile à transporter même rempli grâce à sa grande anse. Le seau passe au lave-vaisselle, sauf le couvercle qu'il est conseillé de laver à la main. 

Le compost est un moyen efficace et pratique de valoriser vos déchets et résidus verts. En retour, vous obtenez une matière riche en minéraux et très utile pour votre jardin et vos différentes plantations. Le compostage est aussi un moyen d’aider la collectivité dans le traitement et la transformation des déchets. Les informations suivantes vous aideront à en savoir davantage sur ce précepte.

Comment définir le compost ?

Le compost est une transformation biologique en aérobie d’un mélange de différentes matières biologiques. La première phase de décomposition s’effectue à haute température. La chaleur au sein au sein du composteur avoisine les 50 °C au cours de cette période. Vous avez la possibilité d’avoir une confirmation à ce sujet en utilisant un thermomètre à compost.

Lorsque la température redescend, des organismes plus grands viennent seconder les micro-organismes qui ont assuré la première partie de la décomposition. Il peut s’agir de cloporte, d’acariens, de mille-pattes, de vers… Au final, vous obtenez un produit similaire à de l’humus. Vous pouvez vous en servir comme engrais ou amendement dans votre jardin ou votre potager. Ces derniers peuvent vous coûter très cher.

Quels sont les éléments à mettre dans votre compost ?

Le premier geste à adopter lorsque vous réaliser du compost c’est le triage de ce qu’il faut mettre ou pas dans votre composteur. Il y a des déchets compostables et ceux qui ne peuvent pas l’être. Toutes les épluchures de la cuisine peuvent servir à la composition de votre compost. Les fanes de légumes, les coquilles d’œuf, les sachets de thé, les essuie-tout et les copeaux de bois sont des exemples de déchets compostables.

Si vous avez un jardin, vous pouvez recycler les feuilles et les copeaux de gazon. Vous pouvez utiliser les ronces et débris de taille, sauf les branches issues de vos arbres fruitiers et vos rosiers. Ils sont souvent malades et peuvent nuire au processus de transformation de vos déchets. Les papiers et cartons colorés ne conviennent pas non plus au compostage. Les déchets qui provoquent de fortes odeurs comme les produits laitiers et les végétaux malades sont à bannir de votre composteur.

Comment réaliser son propre compost ?

La base de votre compost doit se composer d’une couche de paille ou de branche sèches. Cette technique sera favorable à l’aération des déchets et à leur dégradation. Ensuite, vous pouvez introduire vos déchets en faisant en sorte d’alterner ceux qui sont secs avec ceux qui sont beaucoup plus humides. Par exemple, vous versez des déchets de cuisine, puis vous ajoutez de feuilles mortes ou des branches noyées par-dessus.

La couche de déchet sec doit être deux fois plus épaisse que celle des déchets humides. Le but est d’avoir un mélange suffisamment humide. S’il est trop sec ou trop humide, vous n’obtiendrez pas une bonne fermentation.

Une fois que votre bac à compost est plein, vous pouvez placer une fine couche de terre ou de carton sur le dessus avant de le couvrir par son couvercle. Pour homogénéiser le processus de détérioration, il est nécessaire de mélanger votre compost au moins une fois par semaine. Normalement, votre préparation est utilisation au bout d’un mois de compostage.