On pourrait penser que tout déchets issus de plantes, légumes ou fruits peut être composté. Après tout, ce qui provient de la nature doit pouvoir retourner à la nature. Et pourtant, certains aliments végétaux ne doivent pas être compostés. C’est le cas des pelures de pomme de terre, ou du moins en grande quantité !

Raison n°1 : Les épluchures de pommes de terre peuvent être porteuses de maladie

C’est une croyance populaire partagée depuis des générations qui n’a pas encore été totalement prouvée.

Les épluchures de pommes de terre sont fréquemment vectrices de maladies qui peuvent contaminer le compost. C’est notamment le cas de la gale commune qui ne manifeste par des craquelures dans la peau ou encore du mildiou qui se développe très bien dans un environnement humide et chaud… comme dans un bac à compost ! Cela présente particulièrement un risque à l’automne ou le taux d’humidité peut être suffisamment élevé.

En tant que solanacée, les pommes de terre sont également exposées au risque de verticilliose.

A noter que si les peaux ont été cuites (patates à l’eau par exemple), cela réduit fortement le risque de maladie et elles peuvent être compostées en étant coupée au préalable en petit morceaux.

Raison n°2 : Les pommes de terre de commerce contiennent un traitement anti-germe

Pour éviter que les patates ne germent trop rapidement et puissent être stockées plus longtemps, elles sont souvent traitées en surface avec un produit anti-germination.

Résultat, il y a une inquiétude (qui n’a pas été prouvée scientifiquement à ce jour à notre connaissance) que ce produit puisse contaminer le reste du compost et stériliser les plantes qui bénéficieront du futur compost.

Au final : peut-on mettre les épluchures de pomme de terre au compost ?

Les craintes liées aux épluchures de patate non compostables n’ont pas fait l’objet d’étude particulières et tout repose aujourd’hui sur des croyances. Il faut donc agir avec bon sens.

Si vous savez que la pomme de terre a été traité par de l’anti-germination, il vaut mieux éviter de mettre ses épluchures au compost. Et d’une façon générale, il est recommandé de privilégier les patates provenant de producteurs biologiques sans produits chimiques.

Si vous souhaitez composter vos peaux de pomme de terre, coupez les en morceau au préalable (en les épluchant, cela se fait naturellement) et privilégiez les petites quantités.

  • . Seau à compost avec filtres à charbon anti-odeurs
    Ce compost vous permettra de trier au mieux vos déchets. Petit et compact il est s'intégrera parfaitement dans votre intérieur. Sans sacs il est pratique d'usage. Ce bac composteur sera votre meilleur allier pour le compost. Les 2 filtres à charbon intégrés au couvercle permettent de contenir les odeurs dans le seau à compost.
  • Seau à compost avec filtres à charbon
    Réduisez vos déchets et faites un geste pour l'environnement grâce à ce seau à compost avec filtres à charbon anti-odeur ! En fibre de bambou biodégradable, ce seau est respectueux de l'environnement et recyclable. Ainsi, vous pourrez jeter vos restes alimentaires dedans pour ensuite les déposer au compost. Dans le couvercle se trouvent 2 filtres à charbon pour contenir les odeurs du seau.  D'une capacité de 4,5 L, il n'est ni trop petit ni trop grand pour intégrer un petit coin de votre cuisine. Il sera facile à transporter même rempli grâce à sa grande anse. Le seau passe au lave-vaisselle, sauf le couvercle qu'il est conseillé de laver à la main. 
  • Dema Bac à compost en métal galvanisé 107 x 107 x 54 cm

Georges

D'origine Britannique, je suis jardinier professionnel. J'ai travaillé aux quatre coins de la France dans l'aménagement et l'entretien de jardins de particuliers. Sur ce site, je vous partage ma passion pour le jardinage et vous propose de nombreux conseils pour trouver et utiliser les meilleurs outils de jardinage, décorer votre extérieur et profiter au mieux de votre terrasse. Mon objectif : vous aider à faire de votre jardin un petit coin de poésie !