Vous êtes amoureux de la nature et vous aimerez consacrer du temps à un jardin ? Le potager en permaculture est l’une des pratiques les plus courantes que beaucoup utilisent pour satisfaire ce besoin. Pour bien débuter votre potager en permaculture, il faut respecter quelques règles et suivre certaines étapes importantes.

Où installer son potager en permaculture grâce à l’analyse du sol ?

Pour avoir un bon potager, il vous faut analyser l’état du sol. Pour cela, observez le sol et respirez l’odeur de la terre. Lorsqu’elle est couverte de beaucoup de plantes et qu’elle sent la forêt, cela veut dire que le sol est riche. Par ailleurs, vous pouvez aussi faire le test de la verrine pour vérifier la fertilité du sol. Après cela, il est important de bien choisir l’endroit où installer votre potager. Les deux éléments qui peuvent vous aider, mais aussi vous freiner dans la réussite de votre potager sont le soleil et le vent. Cependant, ils sont des éléments qui peuvent varier en fonction des saisons. Surveiller donc (si possible) pendant plusieurs mois votre parcelle afin de pouvoir déterminer l’endroit idéal. Après, vous pouvez user de certaines astuces pour réduire ou contrer simplement ces phénomènes naturels.

La préparation du sol et le choix des plantes

La terre qui va abriter votre futur potager a besoin d’être nourrie et préparée. Pour cela, vous devriez aérer le sol sans le bécher. Pour ce faire, faites usage de la fourche appelée grelinette. Vous pouvez également utiliser un croc à 3 dents lorsqu’il faut aérer de petites parties de terre. Plantez les dents et faites des mouvements d’avant en arrière dans la terre.

La préparation du sol nécessite aussi qu’il faille le nourrir. Vous devriez donc le pailler en utilisant les outils de paillage. Après, pensez à mettre du compost pour améliorer sa fertilité au bout de 8 mois maximum. En outre, vous pouvez faire usage de matières organiques sur le sol pour qu’il soit encore plus fertile. Cette technique sera importante lorsque le sol choisi est assez pauvre.

Après avoir préparé et nourri le sol, vous pourrez passer à l’étape du choix de vos plantes. Préférez à ce niveau des graines et semis bio. En effet, il vous sera difficile de fabriquer ou de trouver vous-même vos semis. Il est possible de trouver des plants et graines bios chez les semenciers ou maraîchers. Utilisez-les et cultivez toutes sortes de plantes ou fleurs que vous désirez. Vous devriez cependant veiller à ce que toutes les espèces aient un espace propice à leur développement.

L’arrosage et la protection de votre potager

Il est important de bien arroser votre potager en permaculture pour avoir une bonne culture. Servez-vous donc d’un tuyau microporeux pour arroser le sol. Passez-vous de cette technique si le paillage a déjà rendu le sol bien humide. Au niveau de la protection de votre potager, vous pourriez opter pour du compagnonnage. Vous pouvez aussi attirer sur votre sol des animaux qui mangent des insectes nuisibles. Comme astuce, réservez par exemple des tas de feuilles mortes pour que des oiseaux ou hérissons viennent s’y réfugier.

À présent, vous connaissez toutes les étapes importantes pour pouvoir installer un potager en permaculture. N’attendez plus et suivez ces conseils pour réaliser votre projet.

  • La Permaculture au jardin mois par mois
  • Permaculture - Le manuel pour un jardin vivant & productif avec les permaventures de Julie
  • Vivre avec la terre - Méthode de la ferme du Bec Hellouin
  • Mon premier potager en permaculture
Catégories : Conseils de jardinage

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *