‍Les roses sont connues pour leurs fleurs luxuriantes et parfumées et leur feuillage luxuriant. Il peut donc sembler logique de supposer que les rosiers préfèrent un sol riche et organique pour se développer. Cependant, les besoins spécifiques de votre arbuste à fleurs préféré ne sont pas toujours aussi simples. Cet article explore certains des éléments clés nécessaires à la réussite des rosiers dans votre jardin. Des niveaux de pH et de l’humidité du sol aux sources d’azote et de carbone, vous comprendrez les nombreux facteurs qui entrent en jeu dans la préparation d’un sol idéal pour vos magnifiques rosiers. Continuez à lire pour en savoir plus !

Quel est le pH idéal pour les roses ?

Si vous n’êtes pas familier avec ce terme, le pH fait référence au niveau d’acidité ou d’alcalinité du sol. Les roses ont tendance à préférer un sol, neutre (ni acide, ni basique) avec un pH compris entre 6,5 et 7,5. Si le pH de votre sol est trop élevé, cela peut provoquer une carence en fer chez vos plantes. En effet, le fer est plus disponible pour les racines dans un sol légèrement acide. Si le sol est trop alcalin, cela peut provoquer une carence en zinc. Comme vous pouvez le constater, un pH correct est vital pour vos roses !

Un compost équilibré doit avoir un pH neutre ou légèrement basique (pH 7 à 7,5) ce qui est excellent pour maîtriser l’acidité avant de planter un rosier.

Combien d’eau un rosier a-t-il besoin ?

Les rosiers aiment les sols humides, mais pas les sols gorgés d’eau. Un sol trempé entraîne la pourriture des racines. Un sol gorgé d’eau a également un pH plus élevé, ce qui n’est pas bon pour les roses.

En général, les rosiers des climats chauds ont besoin d’être arrosés une fois par semaine. Dans les régions plus fraîches, il faut arroser toutes les 2 ou 3 semaines. Bien que vous puissiez utiliser un tuyau pour arroser vos rosiers, ce n’est pas la meilleure méthode. Arrosez plutôt vos rosiers avec un tuyau d’arrosage ou un arroseur automatique. Le meilleur moment pour arroser les rosiers est tôt le matin ou tard le soir. L’eau tôt le matin est plus fraîche et moins propice aux maladies et aux parasites. Elle a également moins tendance à s’évaporer.

L’ajout de compost autour de la base de votre rosier permet de maintenir l’humidité dans le sol (comme du paillis) et réduit les besoins en arrosage.

Quel est le meilleur sol pour les rosiers ?

Le meilleur sol pour les rosiers est un terreau sableux bien drainé et riche en matières organiques. Exactement comme un compost !

Lorsque vous choisissez le meilleur sol pour les rosiers, évitez les sols argileux, car ils retiennent trop d’humidité et ne se drainent pas bien. Il faut également éviter les sols sablonneux, qui se drainent trop rapidement et ne contiennent pas assez de nutriments pour vos rosiers. Le sol idéal pour les roses contient un mélange de trois ingrédients : du compost, du terreau sableux et de la mousse de tourbe. Le compost fournit des éléments nutritifs à vos rosiers. Il retient également l’eau, ce qui est important pour la santé des rosiers. Le terreau sableux assure le drainage, tandis que la mousse de tourbe retient l’eau.

Si votre sol est argileux, n’hésitez pas à largement l’amender avec du compost à l’automne afin qu’il soit prêt pour la saison de plantation, entre novembre et mars.

Quels ingrédients doivent être inclus dans un bon compost pour rosiers ?

Comme nous l’avons vu plus haut, le compost est un ingrédient important du sol pour rosier. Le compost est une excellente source de nutriments, notamment d’azote et de potassium. De plus, le compost contient des organismes microbiens qui aident votre sol à retenir l’eau et les nutriments. Le compost est la source idéale de carbone pour les roses, car il leur permet de s’épanouir et de produire de merveilleuses fleurs.

À quoi ressemblent les ingrédients du compost pour rosiers ?

  • Des copeaux de bois de haute qualité : Les copeaux de bois sont une excellente source de carbone pour les roses. Ils sont bon marché et faciles à trouver, et ils fonctionnent bien dans tout type de sol.
  • Foin de graminées et de légumineuses : Les légumineuses et les graminées sont une très bonne source d’azote, dont les rosiers ont besoin pour pousser et fleurir. Elles sont également une bonne source de carbone et de potassium.
  • Mousse de tourbe : La mousse de tourbe est une bonne source de carbone et de potassium. Elle est également une excellente source de rétention d’eau.

Pour en savoir plus sur les ingrédients du compost, consultez le guide : matériaux verts et matériaux bruns du compost.

Comment fertiliser les roses : Pas à pas

  1. Identifiez les carences de votre sol. Si vous remarquez que vos rosiers jaunissent, il est judicieux de faire analyser votre sol. En testant votre sol, vous pouvez déterminer si vos rosiers ont besoin de plus d’azote, de phosphore ou de potassium.
  2. Choisissez votre engrais en fonction des résultats de l’analyse du sol. Si vos rosiers ont besoin de plus d’azote, recherchez un engrais à forte teneur en azote, comme le sulfate d’ammonium.
  3. Ajoutez l’engrais à votre sol au début de la saison de croissance. Il est préférable d’appliquer l’engrais au début du printemps. Cet engrais peut être du jus de compost, riche en nutriment.
  4. Appliquez une petite quantité d’engrais à la fois. Vous ne voulez pas surfertiliser votre sol et nuire à vos roses.
  5. Testez à nouveau votre sol après quelques mois pour déterminer si vos rosiers ont besoin de plus d’engrais. Vous devrez peut-être ajouter de l’engrais si vos rosiers sont encore jaunes.

Résumé

Les rosiers ont besoin d’un terreau sableux avec un niveau élevé de matière organique que le compost peut créer si votre sol est trop argileux.

Si le pH de votre sol est trop élevé, cela peut provoquer une carence en fer chez vos plantes. Le pH idéal pour les roses se situe entre 6,5 et 7,5.

Evitez les sols gorgés d’eau, dont le pH est plus élevé. Les rosiers aiment les sols humides, mais pas les sols chargé d’eau. Le meilleur sol pour les rosiers est un terreau sableux bien drainé et riche en matières organiques.

Lorsque vous fertilisez les rosiers, utilisez un compost riche en azote, en phosphore ou en potassium, en fonction des résultats des analyses de votre sol.

  • . Seau à compost avec filtres à charbon anti-odeurs
    Ce compost vous permettra de trier au mieux vos déchets. Petit et compact il est s'intégrera parfaitement dans votre intérieur. Sans sacs il est pratique d'usage. Ce bac composteur sera votre meilleur allier pour le compost. Les 2 filtres à charbon intégrés au couvercle permettent de contenir les odeurs dans le seau à compost.
  • Seau à compost avec filtres à charbon
    Réduisez vos déchets et faites un geste pour l'environnement grâce à ce seau à compost avec filtres à charbon anti-odeur ! En fibre de bambou biodégradable, ce seau est respectueux de l'environnement et recyclable. Ainsi, vous pourrez jeter vos restes alimentaires dedans pour ensuite les déposer au compost. Dans le couvercle se trouvent 2 filtres à charbon pour contenir les odeurs du seau.  D'une capacité de 4,5 L, il n'est ni trop petit ni trop grand pour intégrer un petit coin de votre cuisine. Il sera facile à transporter même rempli grâce à sa grande anse. Le seau passe au lave-vaisselle, sauf le couvercle qu'il est conseillé de laver à la main. 
  • Dema Bac à compost en métal galvanisé 107 x 107 x 54 cm

Georges

D'origine Britannique, je suis jardinier professionnel. J'ai travaillé aux quatre coins de la France dans l'aménagement et l'entretien de jardins de particuliers. Sur ce site, je vous partage ma passion pour le jardinage et vous propose de nombreux conseils pour trouver et utiliser les meilleurs outils de jardinage, décorer votre extérieur et profiter au mieux de votre terrasse. Mon objectif : vous aider à faire de votre jardin un petit coin de poésie !