Comment bouturer du romarin ?

bouture de romarin
  • Noyaux & boutures - Le guide pour faire germer, bouturer et multiplier 60 plante
    Neuf: Pro
  • Coffret noyaux et boutures
    Neuf: Pro
  • noyaux et boutures
    Neuf: Pro

Le romarin est une plante réputée pour ses propriétés aromatiques à multiples usages. Il constitue également un bon choix si vous désirez garnir votre jardin d’ornement. La multiplication de cette espèce se fait par plusieurs moyens parmi lesquels le bouturage se révèle le plus économique. Découvrez les contours liés à cette pratique.

Pourquoi bouturer le romarin ?

Vous avez plusieurs raisons d’opter pour le bouturage du romarin. En effet, cette plante ne nécessite pas un soin particulier. Recourir aux boutures pour la reproduction de l’espèce est d’une grande importance économique. Cela vous servira pour constituer des haies ou garnir une rocaille en sols secs.

Le renouvellement de vieIlles touffes ou encore l’apport d’un complément aromatique dans votre potager sont autant de raisons qui justifient cette pratique. Le bouturage permet une multiplication en masse des plants pour ces diverses opérations.

À quelle période bouturer le romarin ?

Il est nécessaire de multiplier le romarin à bonne période pour disposer des jeunes pousses pour la plantation à temps. D’autre part, les boutures doivent pouvoir reproduire fidèlement la plante-mère dont elles sont issues. Ainsi, deux moments conviennent bien pour procéder à la réalisation de l’opération.

En premier, vous pouvez la faire au printemps, à l’issue de la floraison du romarin vers mars et avril. Vous pourrez ainsi prélever une jeune tige au moment de la taille de l’arbre. Également, la période d’août à septembre est favorable au prélèvement d’une pousse peu endurcie.

Comment procéder et quels outils utiliser pour le bouturage du romarin ?

Pour multiplier le romarin, vous devez suivre un certain nombre d’étapes.

Tutoriel vidéo

Découvrez comment réaliser votre bouture de romarin en vidéo.

Regroupez le matériel

Le matériel nécessaire au bouturage du romarin est constitué :

  • d’un sécateur bien aiguisé ou une serpette,
  • des pots ou des godets,
  • une bouteille d’eau,
  • un cutter et
  • un substrat léger.

Ce dernier devra préférentiellement contenir du sable et du terreau.

Préparez le substrat

Une fois le matériel regroupé, remplissez les petits pots ou les godets d’un mélange de sable et de terreau à parts égales. Ces matériaux forment un milieu bien drainant pour la production des jeunes plants.

Préparez les boutures

À l’aide du sécateur ou du couteau serpette, prélevez l’extrémité d’un rameau sur environ 12 cm puis éliminez les feuilles présentes sur la moitié inférieure. Vous pouvez en prélever autant que possible en fonction de vos besoins.

Repiquez les boutures

Vous avez le choix entre deux méthodes pour faire reprendre les boutures du romarin. Il s’agit du bouturage à l’étouffée et du bouturage dans l’eau.

Le bouturage à l’étouffée

Il se fait dans une bouteille en plastique que vous couperez à l’aide d’un cutter. Vous placerez ensuite trois à quatre boutures déjà préparées dans le substrat confectionné. Enfoncez-les sur la moitié effeuillée de leur longueur de préférence à la périphérie du pot. Arrosez et faites couvrir l’ensemble avec les bouteilles équipées de leur bouchon.

Placez les pots dehors et à l’ombre tout en aérant régulièrement. Retirez les bouteilles au bout de trois semaines et cessez l’arrosage après deux mois.

Le bouturage dans l’eau

Déposez chaque bouture dans un verre d’eau claire et placez le tout à la lumière. Vous constaterez l’apparition des racines au bout d’un mois. Placez maintenant les fragments de tige dans le substrat préparé. Continuez l’arrosage pendant un mois puis cessez après cette période. Dans les deux cas, laissez les pots passez l’hiver dehors dans un endroit bien abrité.